• Un article

    Tismée au Théâtre de la Reine Blanche

    <div-meta></div-meta> <div-meta></div-meta> <div-meta></div-meta> <div-meta></div-meta>Lundi, 28 Septembre 2009 18:34 Hélène Martinez <span-section></span-section><span-section></span-section><span-section></span-section><span-section></span-section>Actualités - <span-section></span-section><span-section></span-section><span-section></span-section><span-section></span-section>Théatre

    <div-content></div-content> <div-content></div-content> <div-content></div-content> <div-content></div-content>

    Du 18 septembre au 21 novembre 2009

    Théâtre de la Reine Blanche

    Spectacle musical

    C'est une heure quarante d'un spectacle qui mêle des chansons en live, des scènes de comédie (slam réparties drôles, décalées, efficaces) et de la danse.




    Le décor est un quai du port de Marseille la nuit. Des effets de lumière qui permettent de changer de lieu et de temps à volonté. C'est aussi une sorte de voyage, un conte, un conte
    musical qui raconte l'épopée de Tismée. Elle découvre au fil du spectacle toute cette culture qui lui est inconnue, cette musique, ces rites, ces coutumes qui lui paraissent si étranges, presque incompréhensibles, effrayantes parfois.

     

    <script type="text/javascript" defer="65535"></script> <script type="text/javascript" defer="65535"></script>

     

     

    Près de vingt chansons écrites pour le spectacle

    La couleur des chansons puise ses racines dans le RNB, la World-Music, le reggae et quelques influences arabes, mais aussi dans des sonorités de chants traditionnels africains.

    Ni comédie musicale, ni pièce de théâtre, ni concert mais plutôt un mélange de ces trois genres. Ce spectacle, comme l’histoire qu’il raconte, a été conçu comme un métissage de plusieurs disciplines : le chant, la comédie, la danse, la musique. Il est l’enfant riche des caractéristiques de chacun de ses parents. Il raconte des personnages, chante, danse, joue.
    Sur scène: guitare, percussions, clavier. Le thème principal du spectacle est le racisme ordinaire, inconscient, celui des mots et des blagues qui sont dites sans penser à mal souvent, mais qui peuvent blesser, celui des préjugés aussi, les préjugés sur les couleurs de peau. Mais aussi et surtout de la double culture. C'est une heure quarante d'un spectacle qui mêle des chansons en live, des scènes de comédie et de la danse. Mais c'est aussi une sorte de voyage, un conte, un conte musical qui raconte l'épopée de Tismée, une jeune femme qui décide soudain de devenir africaine. Alors elle part vers le pays des ancêtres de son père, sans avoir aucune idée de ce qu'elle va trouver là-bas, ni de ce qu'elle abandonne en occident. Des instruments : guitare, percussions, clavier. Des chansons intégrées au texte et des textes intégrés aux chansons. Des tableaux s’enchaînant par de courtes scènes de comédie.

     

    Mise en scène par Rubia Matignon

     

    Avec Aurélie Konaté, Félix Sabal Lecco, Khalil Maouene.

     

    Texte de Bruno Fougnies

    Paroles de Lùa Ju et Félix Sabal-Lecco

    Musiques de Khalil Maouene et Félix Sabal Lecco

     

    Du 18 septembre au 21 novembre 2009 à 21h.

     

    Théâtre de la Reine Blanche

    2 bis passage Ruelle

    75018 Paris

    Réservation au 01 42 05 47 31


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :